the new scientific reference

Un robot 50 fois plus rapide qu’un chirurgien4 minutes de lecture

U

[et_pb_section bb_built= »1″ admin_label= »section » transparent_background= »off » background_color= »#e5e5e5″ allow_player_pause= »off » inner_shadow= »off » parallax= »off » parallax_method= »on » make_fullwidth= »off » use_custom_width= »off » width_unit= »on » make_equal= »off » use_custom_gutter= »off »][et_pb_row admin_label= »row »][et_pb_column type= »4_4″][et_pb_text admin_label= »Texte » background_layout= »light » text_orientation= »left » use_border_color= »off » border_color= »#ffffff » border_style= »solid »] [dropcap]L[/dropcap]es chercheurs espèrent bientôt pouvoir utiliser un robot pour des opérations complexes du cerveau, robot 50 fois plus rapide qu’un chirurgien puisqu’il permet de réaliser une opération de 2h en seulement… 2 minutes et 30 secondes, top chrono ! [/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section][et_pb_section bb_built= »1″ admin_label= »Section » fullwidth= »off » specialty= »off »][et_pb_row admin_label= »Ligne »][et_pb_column type= »4_4″][et_pb_text admin_label= »Texte » background_layout= »light » text_orientation= »left » use_border_color= »off » border_color= »#ffffff » border_style= »solid »]

Un robot pour votre opération

[/et_pb_text][et_pb_text admin_label= »Texte » background_layout= »light » text_orientation= »left » use_border_color= »off » border_color= »#ffffff » border_style= »solid »]

Une opération du cerveau, c’est compliqué et très risqué. Une seule erreur et vous pouvez dire adieu à votre vie.

Se pose alors une question simple : comment réduire le risque lié à l’erreur humaine ? Selon CNN1, l’Université de l’Utah s’est penchée sur le sujet en développant un robot capable de réaliser une opération complexe 50 fois plus rapidement et avec moins d’erreurs qu’un chirurgien. Il est alors capable de percer le crâne en 2 minutes 30 là où cette opération requiert normalement 2 heures. Par exemple, il sera possible grâce à cet engin d’extirper de votre tête une tumeur cérébrale non vascularisée.

[/et_pb_text][et_pb_text admin_label= »Texte » background_layout= »light » text_orientation= »left » use_border_color= »off » border_color= »#ffffff » border_style= »solid »]

FOCUS16-561 Video 1 from JNS Publishing Group on Vimeo.
Vidéo démontrant la fonction du prototype. Copyright Department of Neurosurgery, University of Utah.

[/et_pb_text][et_pb_text admin_label= »Texte » background_layout= »light » text_orientation= »left » use_border_color= »off » border_color= »#ffffff » border_style= »solid »]

La recherche a été publiée dans le journal Neurosurgical Focus. Pour fonctionner, le patient se voit scanner la tête. De là, les images sont modélisées en 3D. Une interface logicielle permet, via un ordinateur, de sélectionner les opérations à réaliser et les outils à utiliser. L’ordinateur commande ensuite la machine qui, une fois calibrée, s’occupera comme il se doit du patient2 en prenant soin d’éviter de sectionner les sinus veineux du cerveau3 et autres zones vitales.

[/et_pb_text][et_pb_testimonial admin_label= »Témoignage » author= »William Couldwell » job_title= »Chef du projet » company_name= »Université de l’Utah » url_new_window= »off » portrait_url= »https://scienceexploits.com/wp-content/uploads/2017/05/couldwell.jpg » quote_icon= »on » use_background_color= »on » background_color= »#f5f5f5″ background_layout= »light » text_orientation= »left » use_border_color= »off » border_color= »#ffffff » border_style= »solid »]

“We can program [it] to drill the bone out safely just by using the patient’s CT criteria. (…) It basically machines out the bone.”

« Nous pouvons le programmer pour percer l’os sans danger juste en utilisant des scanographies du patient. (…)  Il retire littéralement l’os. »

[/et_pb_testimonial][et_pb_text admin_label= »Texte » background_layout= »light » text_orientation= »left » use_border_color= »off » border_color= »#ffffff » border_style= »solid »]

Une machine pour sauver des vies, mais aussi économiser

[/et_pb_text][et_pb_text admin_label= »Texte » background_layout= »light » text_orientation= »left » use_border_color= »off » border_color= »#ffffff » border_style= »solid »]

Comme énoncé précédemment, le but du projet est avant tout de sauver des vies en permettant de réduire le facteur humain. 

Cependant, en réduisant d’autant les temps des opérations, des économies importantes sont réalisées. Cela implique de surcroît une baisse des risques de complications en diminuant le temps d’anesthésie et limite les risques infectieux en optimisant le temps durant lequel le cerveau est à découvert. Selon William Couldwell, ce robot sera disponible sous un à deux ans et pourra aussi servir à des opérations de la colonne vertébrale.

Petit à petit, les robots et les machines permettent de repenser totalement la médecine moderne. Au premier abord il est vrai qu’il est déroutant voir rebutant pour certains de laisser une machine nous opérer mais il faut se rendre à l’évidence : les machines peuvent œuvrer à une précision qui n’est pas atteignable par l’homme

Alors, que pensez-vous de vous faire opérer par une machine ?

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section]

  1.  http://money.cnn.com/2017/05/01/technology/robotic-drill-surgery/index.html?iid=ob_homepage_tech_pool
  2. http://thejns.org/doi/full/10.3171/2017.2.FOCUS16561
  3.  http://info-radiologie.ch/sinus-veineux-cerveau.php

A propos de l'auteur

Clément POIRET

Créateur et rédacteur du site Science Exploits, je suis aussi passionné de science et de sport. Je pratique très régulièrement de la gymnastique et du street workout/calisthenics. Je suis ici pour combiner ma passion pour les sciences et mon envie de partager ce que je trouve de plus intéressant parmi les nombreuses études scientifiques.

the new scientific reference

Archives

Recevez nos derniers articles par mail !

Recevez nos derniers articles par mail !

Rejoignez notre liste pour recevoir notre newsletter hebdomadaire gratuitement avec les derniers articles du site Science Exploits !

Vous venez de vous inscrire avec succès, à bientôt !