the new scientific reference

Pourquoi oublier c’est être intelligent ?4 minutes de lecture

P

[et_pb_section bb_built= »1″ admin_label= »section » _builder_version= »3.0.51″ background_color= »#e5e5e5″][et_pb_row admin_label= »row » _builder_version= »3.0.51″][et_pb_column type= »4_4″][et_pb_text admin_label= »Texte » _builder_version= »3.0.51″ background_layout= »light » text_orientation= »left » border_style= »solid »] [dropcap]P[/dropcap]our la plupart des personnes, avoir une bonne mémoire c’est se rappeler de beaucoup de choses, longtemps. Une nouvelle étude montre que la réalité est plus complexe que cela. [/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section][et_pb_section bb_built= »1″ admin_label= »Section » fullwidth= »off » specialty= »off »][et_pb_row admin_label= »Ligne » background_position= »top_left » background_repeat= »repeat » background_size= »initial »][et_pb_column type= »4_4″][et_pb_text admin_label= »Texte » _builder_version= »3.0.51″ background_layout= »light » text_orientation= »left » border_style= »solid »]

Le cerveau travaille pour oublier

[/et_pb_text][et_pb_text admin_label= »Texte » _builder_version= »3.0.51″ background_layout= »light » text_orientation= »left » border_style= »solid »]

Pour les neuroscientifiques, l’incapacité à se rappeler de quelque chose a longtemps été perçu comme une défaillance dans le stockage et l’accès aux souvenirs.

Aujourd’hui, grâce à la publication de Paul Frankland – membre du programme CIFAR : Child and Brain development – et Blake Richards – membre du programme Learning in Machines & Brains program – nous savons désormais que le cerveau travaille pour oublier.

En effet, les deux chercheurs de l’Université de Toronto (Canada) proposent que le rôle de la mémoire n’est pas de faire durer l’information la plus précise possible dans le temps mais de guider et d’optimiser la prise de décision grâce à des souvenirs.

[/et_pb_text][et_pb_testimonial admin_label= »Témoignage » _builder_version= »3.0.51″ author= »Blake Richards » url_new_window= »off » quote_icon= »on » use_background_color= »on » quote_icon_background_color= »#f5f5f5″ background_layout= »light » text_orientation= »left » border_style= »solid »]

Il est important que le cerveau oublie les détails inutiles et se concentre sur ce qui l’aidera, plus tard, à prendre des décisions dans le monde réel.

[/et_pb_testimonial][et_pb_text admin_label= »Texte » _builder_version= »3.0.51″ background_layout= »light » text_orientation= »left » border_style= »solid »]

Dans l’article publié cette semaine dans le journal Neuron, Paul Frankland rapporte qu’au regard des dernières études scientifiques il y a des mécanismes qui promeuvent la perte de mémoire. Ceux-ci sont différents des mécanismes de stockage.

Un de ces mécanismes est simplement l’élimination de connexions synaptiques entre les neurones liés à la mémoire.

Il existe cependant un mécanisme plus complexe trouvé dans le laboratoire de Frankland : la génération de nouveaux neurones par des cellules souches. Quand lesdits neurones intègrent l’hippocampe, les nouvelles connexions remodèlent celui-ci et « réécrivent » les souvenirs stockés dans ces circuits les rendant alors plus difficiles d’accès. Cela peut expliquer pourquoi les enfants (dont l’hippocampe produit de nombreux neurones) oublient beaucoup d’informations.

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section][et_pb_section bb_built= »1″ admin_label= »Section » fullwidth= »off » specialty= »off »][et_pb_row admin_label= »Ligne » background_position= »top_left » background_repeat= »repeat » background_size= »initial »][et_pb_column type= »4_4″][et_pb_text admin_label= »Texte » _builder_version= »3.0.51″ background_layout= »light » text_orientation= »left » border_style= »solid »]

Une étude contre-intuitive

[/et_pb_text][et_pb_text admin_label= »Texte » _builder_version= »3.0.51″ background_layout= »light » text_orientation= »left » border_style= »solid »]

Effectivement, il peut sembler étrange que le cerveau dépense autant d’énergie pour oublier. Richards, dont l’activité réside en l’étude de l’intelligence artificielle pour mieux appréhender le fonctionnement de notre propre cerveau, a émis avec Frankland l’argument que l’interaction entre mémorisation et oubli permet d’optimiser la prise de décision.

Cela se fait de deux manières : oublier permet de s’adapter à une situation en laissant de côté les informations erronées liées à des mauvais comportements. La seconde manière consiste en la généralisation d’événements passés pour mieux appréhender l’événement actuel. En intelligence artificielle, ce processus est appelé régularisation.

Ces mécanismes sont bien entendus conditionnés par l’environnement dans lequel nous vivons. Un environnement changeant constamment peut nous amener à oublier plus souvent.

[/et_pb_text][et_pb_testimonial admin_label= »Témoignage » _builder_version= »3.0.51″ author= »Blake Richards » url_new_window= »off » quote_icon= »on » use_background_color= »on » quote_icon_background_color= »#f5f5f5″ background_layout= »light » text_orientation= »left » border_style= »solid »]

Une des choses qui distingue un environnement où nous voulons retenir et un environnement où nous voulons oublier, est une question d’homéostasie de celui-ci et donc de la probabilité que des événements que nous avons déjà subis puissent revenir dans notre vie.

[/et_pb_testimonial][et_pb_text admin_label= »Texte » _builder_version= »3.0.51″ background_layout= »light » text_orientation= »left » border_style= »solid »]

Source : MedicalXpress

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section]

A propos de l'auteur

Clément POIRET

Créateur et rédacteur du site Science Exploits, je suis aussi passionné de science et de sport. Je pratique très régulièrement de la gymnastique et du street workout/calisthenics. Je suis ici pour combiner ma passion pour les sciences et mon envie de partager ce que je trouve de plus intéressant parmi les nombreuses études scientifiques.

the new scientific reference

Archives

Recevez nos derniers articles par mail !

Recevez nos derniers articles par mail !

Rejoignez notre liste pour recevoir notre newsletter hebdomadaire gratuitement avec les derniers articles du site Science Exploits !

Vous venez de vous inscrire avec succès, à bientôt !