the new scientific reference

La mémoire des malades d’Alzheimer n’est peut-être pas perdue2 minutes de lecture

L

Des stimulations optogénétiques pourraient, selon une nouvelle étude, permettre de retrouver la mémoire chez les patients atteints d’Alzheimer.

Entre génétique et optique

Des chercheurs de l’Université Columbia (New-York City, USA) ont découvert que les souvenirs perdus à cause d’Alzheimer pouvaient être recouvrés à l’aide de stimulations optogénétiques, via impulsions lumineuses.

Publiée dans le journal Hippocampus, l’étude pourrait bien remettre en question notre savoir sur la maladie. Là où nous pensions qu’elle affectait directement les souvenirs, il semblerait qu’elle affecte les mécanismes de remémoration.

Le protocole expérimental est simple : deux groupes de souris, l’un sain et l’autre atteint d’Alzheimer.

Les groupes se sont vu sentir une odeur de citron, puis un choc électrique a été effectué (juste assez pour faire peur, un peu comme les stylos ou paquets de chewing-gum piégés que vous pouvez trouver dans les magasins de farces et attrapes. Ça fait plus de peur que de mal).

Quelques jours plus tard, les groupes ont été ré-exposés à l’odeur du citron. Par association, le groupe sain a eu peur. Le second groupe quand à lui n’a eu aucune réaction, le bon souvenir n’a pas été évoqué.

L’équipe menée par Christine Ann Denny a alors utilisé la fibre optique pour orienter un laser bleu dans le cerveau des souris malades. Se faisant, ils ont réussi a réactiver le souvenir Citron/Electricité.

Cette nouvelle recherche pourrait redorer le futur des 3 millions de Français touchés par la maladie (chiffre de France Alzheimer – Juin 2017).

Bien qu’ouvrant le champs des possibles quant à la création de nouveaux remèdes, il reste à savoir si la maladie des souris repose sur le même fonctionnement que l’Alzheimer humain.

Un des principaux problèmes consiste en la délétion de nombreux neurones chez l’Homme affecté. De plus, le cerveau humain étant bien plus complexe, il pourrait s’avérer très difficile de le manipuler via optogénétique.

D’autres études sont nécessaires mais la recherche pour lutter contre cette maladie vient de passer un cap.

Source : Hippocampus

A propos de l'auteur

Clément POIRET

Créateur et rédacteur du site Science Exploits, je suis aussi passionné de science et de sport. Je pratique très régulièrement de la gymnastique et du street workout/calisthenics. Je suis ici pour combiner ma passion pour les sciences et mon envie de partager ce que je trouve de plus intéressant parmi les nombreuses études scientifiques.

the new scientific reference

Archives

Recevez nos derniers articles par mail !

Recevez nos derniers articles par mail !

Rejoignez notre liste pour recevoir notre newsletter hebdomadaire gratuitement avec les derniers articles du site Science Exploits !

Vous venez de vous inscrire avec succès, à bientôt !