the new scientific reference

Stimuler la formation de synapses chez l’adulte2 minutes de lecture

S

Une équipe de chercheurs de l’Université de l’Idaho a découvert un moyen de stimuler la production de nouvelles synapses dans un cerveau adulte. Un nouvel espoir pour enrayer la perte de mémoire et diverses maladies du système nerveux et du cerveau.

RAMIFICATIONS axonales et dendritiques

Cette étude s'axe sur l'incapacité des neurones adultes à créer de nouvelles synapses. La régulation de ce processus est importante pour prévenir divers problèmes comme l'autisme ou encore l'incapacité à récupérer de dommages présents.

Peter G. Fuerst, professeur associé au College of Science’s Department of Biological Sciences et au programme pour l’éducation médicale WWAMI, ainsi qu’une équipe incluant le doctorant Aaron Simmons ont été capable de stimuler la croissance des connexions synaptiques chez la souris

Leur étude incluant des chercheurs de l’Université de Louisville et de Puerto Rico-Humancao intitulée « DSCAM-Mediated Control of Dentritic and Axonal Arbor Outgrowth Enforces Tiling and Inhibit Synaptic Plasticity » a été publiée dans le journal Proceedings of the National Academy of Sciences.

Les chercheurs ont étudié une population de cellule qui ont la capacité inhabituelle de créer de nouvelles connexions chez adulte mais qui, dans des conditions normales, ne créent pas les axones et dendrites nécessaires.

L’équipe a été capable de manipuler génétiquement la population chez la souris pour induire la production desdites ramifications. Résultat : de nouvelles synapses stables et fonctionnelles.

L'idée est de stimuler le système nerveux pour créer de nouvelles connexions quand il y a eu traumatisme. Peut-être que ceci est un moyen de permettre aux cellules de recréer des connexions que nous pourrons médicalement utiliser à notre avantage.

Chez les enfants, de nouvelles connexions se font continuellement, ce n’est plus le cas chez l’adulte et c’est en partie une des causes d’une dégénérescence cérébrale

La manipulation génétique utilisée chez l’animal ne marcherait pas chez l’Homme, cependant Fuerst et son équipe vont prochainement travailler sur le développement de petites molécules qui pourraient réguler le SNC (actuellement utilisées dans la lutte contre le cancer).

Un pas de plus dans la recherche neurologique et la compréhension du cerveau humain. Alors, excitant non ? Encore une étude qui s’inscrit à la suite de nombreux autres travaux contre les neuro-dégénérescences.

Source : Science-Daily, PNAS

A propos de l'auteur

Clément POIRET

Créateur et rédacteur du site Science Exploits, je suis aussi passionné de science et de sport. Je pratique très régulièrement de la gymnastique et du street workout/calisthenics. Je suis ici pour combiner ma passion pour les sciences et mon envie de partager ce que je trouve de plus intéressant parmi les nombreuses études scientifiques.

the new scientific reference

Archives

Recevez nos derniers articles par mail !

Recevez nos derniers articles par mail !

Rejoignez notre liste pour recevoir notre newsletter hebdomadaire gratuitement avec les derniers articles du site Science Exploits !

Vous venez de vous inscrire avec succès, à bientôt !